Connait-on assez les bienfaits du pourpier ?

Le pourpier, bien plus qu’un légume

Largement utilisé dans le régime crétois, le pourpier ou Portulaca oleracea est beaucoup plus qu’un simple légume. Cette plante adventice aux tiges rampantes des zones chaudes du globe possède, en effet, un grand nombre de bienfaits thérapeutiques. Ceux-ci ont été, d’ailleurs, reconnus et employés depuis des centaines d’années dans divers pays d’Asie et du Moyen-Orient.

Cette plante doit surtout ses propriétés aux minéraux qu’elle renferme, dont le calcium, fer, cuivre, magnésium, sélénium, sodium, potassium. Elle constitue aussi une bonne source de vitamines dont celles du groupe B, le bêta-carotène et la vitamine C. Le pourpier est également riche en flavonoïdes et en acides gras.

Les bienfaits thérapeutiques du pourpier

pourpier
Bien plus qu’un légume, le pourpier est un remède pour diverses maladies

Le pourpier figure encore parmi les plantes médicinales peu reconnues du fait qu’il est davantage vu comme un adventice. Il présente pourtant de nombreuses vertus thérapeutiques très intéressantes tant pour prévenir que pour traiter des affections.

Prévient les pathologies cardiovasculaires

Le pourpier est connu pour ses effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire. C’est d’ailleurs l’une des raisons de l’utilisation fréquente de ses feuilles et de ses jeunes tiges dans le régime crétois. Sa consommation est, en effet, reconnue comme pouvant réduire la survenue de graves pathologies comme l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébral. Ceci s’explique par son efficacité à prévenir la formation de caillots ou de plaques d’athérome qui peuvent obstruer les artères.

Protège contre les attaques radicalaires

Le pourpier est aussi réputé pour ses actions antioxydantes efficaces contre les effets des radicaux libres. Au cours de diverses observations, son usage a permis de limiter la prolifération de cellules cancéreuses induites par des attaques radicalaires. Il a aussi contribué à protéger les neurones chez les sujets observés. Ce qui fait de cette plante un excellent remède pour protéger les tissus nerveux lors des pathologies dégénératives, dont celle de Parkinson. Les polysaccharides qu’elle renferme sont, en outre, capables d’inhiber la désagrégation des globules rouges causée par les radicaux libres. (1)

Combat les agents pathogènes

Une étude scientifique avance l’action antimicrobienne d’un extrait méthylique de pourpier. Celui-ci a permis d’inhiber diverses bactéries, dont celles responsables d’infections nosocomiales, de la gonorrhée, d’intoxications alimentaires au cours des observations. Une autre étude affirme l’efficacité des feuilles et des tiges pour bloquer la pénétration du virus de l’herpès dans l’organisme. (2)

Stimule le système immunitaire

Grâce aux vitamines et antioxydants qu’il renferme, le pourpier possède le pouvoir de booster le système immunitaire. Il est alors recommandé pour prévenir la survenue de diverses infections lors d’une baisse de l’immunité. Son usage est aussi efficace en cas de fatigue. Il présente, en effet, une action tonifiante de l’organisme.

Possède une action anti-inflammatoire

En usage topique, le pourpier présente une action anti-inflammatoire. Ceci est dû, entre autres, à la présence de certains flavonoïdes comme l’apigénol dans sa composition. L’utilisation la plus connue de cette propriété de la plante est dans la prise en charge d’une inflammation de la paupière.

Précautions d’utilisation du pourpier

Aucun effet secondaire n’est aujourd’hui connu en cas de consommation de pourpier dans l’alimentation. Il s’agit, d’ailleurs, d’un des légumes très utilisés dans le fameux régime crétois célèbre pour ses bienfaits sur la santé. Son usage en tant que remède ne doit pas toutefois dépasser les 600 mg par jour. Il s’agit, en effet, d’un laxatif qui peut causer des troubles digestifs à forte dose.

Références

(1) YouGuo C, et al. « Evaluation of Free Radicals Scavenging and Immunity-modulatory Activities of Purslane Polysaccharides.». Int J Biol Macromol. 2009.
(2) Dog C.-X, et al. « Characterization of Structures and Antiviral Effects of Polysaccharides from Portulaca Oleracea L.» Chemical & Pharmaceutical Bulletin (Tokyo) . 2010.