Quelques recettes de pourpier

Avez-vous déjà cuisiné le pourpier ? Appelé portulaca oleracea par les botanistes, le pourpier est une délicieuse plante comestible, à ne pas confondre avec le pourpier qui pousse à l’état sauvage. Tandis que le premier fournit des feuilles croquantes à la saveur subtilement citronnée et légèrement piquante, l’autre variété de pourpier est seulement ornementale. Voici ce que vous devez savoir sur le pourpier et les meilleures façon dont vous pouvez le déguster.

Le pourpier d’hiver

Le pourpier d’hiver est celui que l’on consomme. Il est doté de tiges verdâtres très longues et fines, garnies de petites feuilles semblables à celles de la mâche. Le pourpier d’été appartient à la famille des plantes grasses et se reconnaît par ses feuilles charnues et ses épaisses tiges rosées. Le pourpier d’hiver se cultive de la même façon que l’épinard et se récolte dès le début du mois de juin, jusqu’au début de l’automne.

Un légume feuille aux multiples bienfaits

Le pourpier est consommé depuis des temps ancestraux et se retrouve dans de nombreuses cuisines du monde. En effet, il pousse facilement dans les climats chauds et assez humides. Grèce, Turquie, Mexique, Inde ou encore Afrique du Sud, le pourpier connaît un grand succès. Il est notamment l’ingrédient essentiel du régime crétois pour sa capacité à protéger des maladies cardiovasculaires. Extrêmement riche en antioxydants, en acides gras oméga 3 ainsi qu’en vitamines A, B et C, il se démarque largement des autres légumes du potager par sa puissance nutritionnelle. Le pourpier apporte des quantités remarquables en minéraux et principalement en magnésium, en fer, en calcium et en potassium. En Crète, cette plante savoureuse est considérée comme une composante indispensable d’une alimentation saine, à tel point qu’elle représenterait l’ingrédient secret de la longévité. En conséquence, le journaliste américain Michael Pollan affirme dans son manifeste de Défense de l’Alimentation que le pourpier est incontestablement l’une des deux plantes les plus nutritives de la planète.

La préparation du pourpier

Malgré le fait que les tiges soient comestibles quand elles sont encore jeunes, les chefs cuisiniers ne conservent la plupart du temps que les feuilles. Seules les jeunes tiges très fines au sommet de la plante peuvent être mangées pour être mélangées avec les feuilles. Toutefois, avant d’intégrer le pourpier dans un plat, il est nécessaire de bien le nettoyer. La tâche s’avère être assez fastidieuse étant donné que le pourpier se développe au ras du sol. Il est donc fondamental de rincer soigneusement chacune des feuilles, une à une, et de plonger intégralement le pourpier dans plusieurs bains d’eau fraîche additionnée à un peu de vinaigre. Généralement, l’opération est à répéter trois fois en moyenne. Il est impératif de ne pas le laisser tremper trop longtemps dans l’eau, au risque de perdre ses nombreuses vertus. Lorsque le pourpier est bien nettoyé, coupez la base des tiges et essorez-le à l’aide d’une essoreuse à salade. Votre pourpier est prêt à être tout simplement être mangé cru ou encore cuit dans des mariages audacieux. Les recettes sont innombrables mais celles-ci vont sans aucun doute devenir vos favorites.

Du délicieux pourpier en salade

Le pourpier en salade

Comme la plupart des légumes à feuille, le pourpier se déguste principalement cru et assaisonné d’un filet d’huile d’olive. Pour plus de douceur, préparez une sauce avec un yaourt, une ou deux gousse d’ail, du jus de citron et les épices de votre choix. Plus exotique, une sauce à l’huile de sésame, vinaigre de riz, gomasio, et feuilles de nori fera voyager vos papilles.

Vous pouvez associer les jeunes tiges et les feuilles de pourpier avec :

  • de la roquette, des feuilles d’épinard ou de la mâche,
  • des pommes de terre cuites à la vapeur agrémentées de câpres et d’anchois,
  • des petits morceaux de pêches et de fromage de chèvre,
  • de pastèque et de cubes de feta,
  • des lamelles de poivrons rouges et un trait de jus de citron et d’huile d’olive, ce qui en fera une salade excellente pour combler les carences en fer. En effet, la vitamine C contenue dans les poivrons et le jus de citron favorisent l’absorption de cet allié indispensable au bon fonctionnement de notre organisme.

D’autres mélanges sont absolument succulents et insolites, tels que :

  • le pourpier au maïs grillé, servi avec une vinaigrette au fromage blanc et à l’avocat écrasé,
  • le pourpier aux cerneaux de noix, bacon grillé et oignon rouge,
  • le pourpier au quinoa, petits pois et fines rondelles de radis,
  • le pourpier avec des tomates et concombres, le tout parsemé de graines de grenade,
  • le pourpier aux pois chiches et semoule,
  • le pourpier aux tomates séchées et amandes.
Le pourpier en omelette pour régaler toute la famille !

Le pourpier cuit

Le pourpier se fait revenir 5 à 10 minutes à feu doux dans un peu d’huile de tournesol, comme des épinards. Il est également possible de le blanchir dans de l’eau salée, puis d’ajouter une cuillère à soupe d’huile de colza ou d’olive, une pincée de sel et de poivre. Le temps de cuisson doit resté court, afin que le pourpier préserve ses propriétés diététiques. Servez le pourpier avec du magret de canard, un ragoût d’agneau aux lentilles ou utilisez le pourpier dans une farce pour le poisson cuit au four. Dans une omelette, vous avez la garantie de vous régaler. Une autre recette très simple à faire consiste à mélanger le pourpier avec un filet d’anchois, deux gousses d’ail pilées, de la mie de pain trempée dans du lait, deux œufs, puis de déposer le tout dans un plat parsemé de fromage râpé avant de faire gratiner au four pendant 15 à 20 minutes.

Le pourpier en boisson

Pour un smoothie détoxifiant et onctueux, additionnez quelques feuilles de pourpier à des myrtilles, kiwis, pêches, ananas, goyave, mangue ou encore concombre. Le thé aux feuilles de pourpier est un remède efficace pour soulager la migraine, réduire la fièvre, apaiser les maux de gorge et lutter contre l’inflammation.